securite-internet

Lorsque j’ai découvert Internet pour la première fois, mon père m’a dit qu’Internet pouvait être dangereux pour la santé de mon ordinateur et il avait raison: les ordinateurs qui ne sont pas connectés à Internet ne rencontrent jamais de problèmes alors que c’est l’inverse pour les ordinateurs qui sont connectés à Internet…

Dans cet article, je vais tenter de vous transmettre des conseils simples pour utiliser Internet en toute sécurité. Mon objectif est de vous transmettre le plus simplement possible tout ce que j’aurais dû savoir lorsque j’ai débuté sur Internet…

Table des matières:

1. Vous n’êtes pas anonyme sur Internet, et vous y trouverez de tout

La banalisation et la séduction de la pornographie

Si tu es un enfant et que tu t’intéresses à ta sécurité sur Internet, je t’en félicite ! Ce n’est pas moi qui vais t’apprendre à quoi sert Internet et ce qu’on peut y trouver. Tu le sais probablement déjà si tu es arrivé jusqu’ici ;-) Permets-moi cependant de te mettre en garde contre la pornographie, le dark Web, les données que tu partages sans forcément le savoir en surfant sur le Web, et le téléchargement de séries/logiciels/etc. illégaux.

Quelle que soit ton éducation ou ta religion, tu risques un jour d’avoir envie de savoir ce qu’est la pornographie, car des ami(e)s à l’école s’en vantent ou que les médias en parlent. Je ne suis pas là pour te dire que c’est bien ou mal, mais uniquement te dire qu’Internet ressemble beaucoup à l’être humain: son unique limite et l’imagination humaine. En recherchant des vidéos pornographiques sur le Web, tu peux ainsi tomber sur des images que tu n’aurais même pas pu imaginer tout seul et qui peuvent modifier durablement ta perception de ce que sont l’amour et le sexe. Si tu es encore avec moi, c’est que tu es peut-être quand même curieux(se) d’en savoir plus ou que tu as déjà cédé à ta curiosité. Dans tous les cas, je t’invite vraiment à…

  • ne pas avoir honte ou peur de ne pas savoir ce qu’est un string ou toute autre chose que tu ne comprendrais pas en relation avec la sexualité. C’est quelque chose de merveilleux que tu auras l’occasion de découvrir naturellement tôt ou tard lorsque tu rencontreras une personne avec qui tu pourras être toi-même et te sentir en confiance;
  • ne pas avoir honte ou peur d’en parler à tes parents (ils sont aussi confrontés à cette tentation et ne souhaitent que ton épanouissement personnel). Si tu penses qu’ils ne pourraient pas comprendre, renseigne-toi auprès de ton école si tu peux parler de choses personnelles à une personne de confiance qui est soumise au secret médical;
  • ne pas culpabiliser si tu as regardé des vidéos pornographiques. Tu ne peux pas revenir en arrière et tu n’es pas obligé de continuer à en regarder. Si tu en ressens le besoin profond, je ne peux que t’inviter à en parler à une personne de confiance (tes parents, un médecin, etc.).

L’anonymat sur Internet est un mythe

Sur Internet, beaucoup de gens se croient anonymes. Désolé de briser le mythe, mais ce n’est absolument pas le cas !

Maintenant que vous savez comment fonctionne Internet, vous ne devriez plus ignorer que chaque périphérique qui se connecte à Internet possède une adresse IP unique. Dès lors que vous accédez à Internet via votre fournisseur d’accès à Internet personnel, il est donc extrêmement simple de vous identifier. La mise en place de la loi Hadopi en France en est un bon exemple.

Par ailleurs, gardez à l’esprit que ce que vous faites et dites sur Internet peut avoir une réelle portée dans la vie réelle:

  • si vous injuriez une personne sur Facebook ou sur YouTube, n’oubliez jamais qu’une personne avec un cœur et des sentiments se trouve derrière un autre écran. En laissant des commentaires constructifs qui valorisent les gens, vous pouvez donc faire la différence dans la journée de quelqu’un et contribuer à son bonheur;
  • vous êtes légalement responsable de ce que vous diffusez sur Internet: les règles et lois qui s’appliquent dans la vie courante de votre pays sont également valables sur Internet. Il est possible d’aller en prison ou de payer de lourdes amendes pour des actes qui ont eu lieu uniquement sur Internet (téléchargements illégaux, harcèlement de personnes, piratage de données, etc.) !
  • si vous téléchargez des séries télévisées, des musiques, des jeux vidéo, des films, des livres, etc. de manière illégale, il est d’une part techniquement possible de remonter jusqu’à vous et d’autre part, vous ne rétribuez pas l’auteur ou les personnes des produits que vous téléchargez. En France, la loi Hadopi est claire sur le sujet: il est interdit de télécharger et partager des données protégées par les droits de la propriété intellectuelle. En Suisse, les téléchargements illégaux sont tolérés, mais il est interdit de partager des données protégées par les droits de la propriété intellectuelle.
Note: il est possible de renforcer son anonymat en utilisant un VPN (réseau privé virtuel) ou en utilisant d’autres techniques. Cela nécessite néanmoins des compétences techniques qui ne sont pas à la portée de la plus grande majorité des internautes.

2. Utilisez un AntiVirus payant

Il existe des AntiVirus gratuits et payants.

Selon moi, cela vaut largement la peine d’investir chaque année dans un AntiVirus payant. Contrairement aux AntiVirus gratuits, les protections payantes détectent et stoppent les menaces en amont, et leurs banques de données sont beaucoup plus complètes. Lorsque j’analyse un ordinateur équipé d’un AntiVirus gratuit avec un AntiVirus payant, je trouve fréquemment des dizaines de virus et applications malveillantes alors que la solution de protection gratuite précédemment installée affichait de manière rassurante « Vous êtes protégé » !

Si vous faites vos paiements en ligne, surfez sur les réseaux sociaux, téléchargez des fichiers torrents, surfez sur des sites pornographiques ou crackez des logiciels, vous devez absolument utiliser un AntiVirus payant de qualité, comme BitDefender, G Data ou Kaspersky*.

Je recommande également d’installer un AntiVirus sur macOS pour au moins deux raisons:

  • il existe des virus et des menaces pour macOS
  • vous envoyez et recevez des emails avec des personnes qui utilisent Windows…

Enfin, gardez à l’esprit que si votre ordinateur se fait contaminer par un virus, un vers, un cheval de Troie ou un spyware, c’est toute la sécurité de vos données et la fiabilité de votre ordinateur qui sont instantanément remises en cause. Dans un tel cas, vous risquez de perdre des données et vous devrez mandater un professionnel pour désinfecter ou réinstaller votre ordinateur.

Mieux vaut prévenir que guérir…

* je ne touche aucune commission si vous achetez l’un de ces antivirus et cet article n’a pas été sponsorisé. Ces recommandations se basent sur ma propre expérience. À titre personnel, j’utilise l’AntiVirus BitDefender.

3. Faites vos paiements et vos achats sur un ordinateur sain, et des sites reconnus et sécurisés

Il n’est pas dangereux de faire des achats et des paiements en ligne sur un ordinateur sain et des sites Internet connus et sécurisés.

 Pour éviter les problèmes de sécurité:

  • respectez les bonnes pratiques décrites dans cet article
  • utilisez le mode de navigation privée quand vous effectuez des opérations bancaires
  • les sites de vente en ligne et les banques ne demandent jamais des informations personnelles par email. Ne communiquez donc sous aucun prétexte des informations sensibles par email, comme votre date de naissance, votre numéro de compte ou votre adresse postale
  • faites uniquement des achats sur des sites Internet connus (ex.: apple, microsoft, amazon, zalando, digitec, airbnb, microspot, etc). En cas de doute, renseignez-vous sur les vendeurs que vous ne connaissez pas bien:
    • affiche-t-il clairement ses coordonnées ?
    • existe-t-il depuis longtemps ?
    • trouvez-vous des avis positifs sur lui sur Google ?
  • avant d’entrer la moindre information bancaire sur un site Web, vérifiez toujours que…
    • 1 – l’adresse URL du site est en https (cela signifie que la communication avec le site Web est chiffrée)
    • 2 – l’adresse URL du site correspond exactement au site sur lequel vous êtes censé être (cela signifie que vous n’êtes pas en train de faire un achat sur un site qui se fait passer pour le site sur lequel vous croyez être)
amazon-https-check
Ici, le site est chiffré en https et le l’adresse URL du site (amazon.fr) correspond bien au site d’Amazon.
  • si possible, n’enregistrez pas les informations de votre carte de crédit sur vos comptes en lige
  • activez le code 3-D secure sur votre carte de crédit (voir avec votre banque en cas de besoin)
  • ne faites jamais de transactions financières sur des ordinateurs ou des réseaux Wifi publics
  • vérifiez le relevé mensuel de votre carte de crédit. En cas d’anomalie, contactez votre banque
Découvrir qui est le propriétaire d'un site Web grâce au Whois
Grâce au Whois d’un nom de domaine, il est possible de vérifier qui est son propriétaire légal.

Astuce: en saisissant un nom de domaine (ex.: progresser-en-informatique.com) sur cette page, vous pouvez vérifier qui est le propriétaire d’un site.

Personnellement, j’ai deux fois été victime d’une fraude avec ma carte de crédit. Dans les deux cas, ma banque m’a remboursé intégralement sans discuter. Il était facile de voir que je ne pouvais pas faire simultanément des achats avec ma carte de débit direct en Suisse et des achats avec ma carte de crédit en Italie ou en France.

Comme dans la vie réelle, le risque zéro n’existe pas. En respectant ces principes, vous réduirez cependant fortement le risque d’être victime d’une fraude.

4. Choisissez un mot de passe unique pour chaque service en ligne que vous utilisez

Si vous êtes comme moi, vous aimez la simplicité et vous n’avez pas envie de vous compliquer la vie avec 30 mots de passe différents. Du coup, vous utilisez le même mot de passe partout alors que vous savez que ce n’est pas bien…

Le danger, c’est que si l’un des services que vous utilisez se fait pirater et que votre mot de passe se trouve dans le lot, c’est tous vos comptes qui deviennent vulnérables en quelques secondes…

Pour éviter de lourds ennuis (perte de votre adresse email, usurpation de votre identité, etc.), il suffit de choisir un mot de passe complexe et unique à chaque fois que vous créez un compte pour utiliser un service ou faire un achat en ligne.

Un mot de passe fort est composé au moins de…

  • 8 caractères
  • 1 lettre majuscule
  • 1 chiffre
  • et 1 caractère spécial (ex.: ? ! – + * (  % & # « )

=> Utilisez 1 mot de passe unique / service en ligne !

Pour mémoriser vos mots de passe, utilisez un gestionnaire de mots de passe comme KeePass, Safe in CloudLastPass, ou notez-les dans un endroit sûr. En rejoignant la newsletter PEI, vous obtiendrez une formation gratuite pour savoir comment utiliser KeePass.

5. Utilisez la dernière version de votre navigateur Internet et mettez à jour régulièrement votre système d’exploitation (Windows, macOS, etc.)

Les dernières versions de Windows et macOS vous informent lorsque des mises à jour nécessitent votre approbation pour être installées. N’ignorez pas ces messages

Les mises à jour corrigent fréquemment des vulnérabilités connues qui sont faciles à exploiter par des personnes malveillantes pour accéder à vos données personnelles.

Pour les mêmes raisons, utilisez toujours la dernière version de votre navigateur Internet. Google Chrome, Mozilla Firefox et Opera se mettent automatiquement à jour, mais ce n’est par exemple pas le cas de Chromium.

De manière générale, prenez le temps de lire les messages qui s’affichent sur votre écran: s’ils concernent la mise à jour d’un logiciel que vous connaissez (ex.: Adobe Flash Player, Adobe Acrobat Reader, Skype, Windows, macOS, Microsoft Office, Java, etc.), acceptez ces propositions !

6. Soyez un(e) internaute curieux(se) et prudent(e)

Face à Internet, il est difficile de contenir sa curiosité et de ne pas cliquer au gré de ses envies. C’est d’ailleurs la meilleure manière de découvrir tout le potentiel d’Internet.

Restez néanmoins toujours vigilant sur ce que vous cliquez, téléchargez et installez sur votre ordinateur. N’ouvrez pas les fichiers dont le type est inconnu et ne téléchargez jamais les logiciels proposés via des fenêtres pop-up ou des publicités menaçantes qui vous font peur (ex.: cliquez ici et nettoyez instantanément 25 virus sur votre ordinateur).

Enfin, sauvegardez vos données sur un support externe (disque dur externe, espace de stockage dans le Cloud, etc.) afin de pouvoir facilement rétablir la situation si nécessaire :-)

En suivant ces bonnes pratiques, vous devriez déjà éviter la moitié des erreurs que j’ai commise en débutant sur Internet ;-)

S’il vous reste des peurs ou des questions, partagez-les le plus précisément possible dans les commentaires et je m’efforcerais de vous répondre.

PS: si vous deviez retenir 5 choses…

  1. installez un AntiVirus payant de qualité (ex.: BitDefender, G Data, Kaspersky)
  2. choisissez un mot de passe unique pour chacun de vos services en ligne
  3. ne communiquez jamais vos mots de passe par email ou par téléphone
  4. n’ouvrez jamais un fichier dont vous ne connaissez pas la provenance
  5. si vous doutez d’un site Web… n’y partagez pas vos données bancaires !

***

Aller au prochain module: votre première navigation sur Internet
Sommaire de la formation