Découvrez les 10 critères que vous devez absolument prendre en compte pour comparer et choisir un hébergement WordPress de qualité pour vos sites Internet.

Si vous souhaitez créer un site Internet ou que vous ne savez pas encore ce qu’est WordPress, je vous redirige vers ma formation WordPress gratuite 🙂

Qu’est-ce qu’est WordPress ?

Pour créer un site Internet, vous avez besoin de trois choses :

  1. un nom de domaine (par exemple www.votre-domaine.com)
  2. un hébergement Web (c’est ce qui va stocker en ligne vos fichiers, images, articles, etc.)
  3. un logiciel de création de sites Internet comme WordPress (ce dernier sera installé sur votre hébergement Web)

Afin de faciliter les choses, je vous conseille d’acheter votre domaine au même endroit que votre hébergement Web. Comme cela, votre domaine sera automatiquement lié à votre hébergement et il ne vous restera plus qu’à installer WordPress qui est entièrement gratuit.

Pour en savoir plus au sujet de WordPress, n’hésitez pas à consulter cette formation.

Comment choisir son hébergeur WordPress ?

1. Installation de WordPress

La plupart des hébergeurs permettent d’installer WordPress automatiquement. Si votre hébergeur vous redirige sur un guide qui vous explique comment créer une base de données MySQL et comment télécharger et copier les fichiers de WordPress via FTP sur votre hébergement, c’est que vous n’avez clairement pas choisi un bon hébergeur pour WordPress.

2. Thèmes WordPress premium offerts avec l’hébergement

Dans un marché de plus en plus concurrentiel, les hébergeurs cherchent à se distinguer en intégrant gratuitement des plugins ou des thèmes WordPress habituellement payants avec leur hébergement.

En sachant qu’un thème WordPress Premium de qualité coûte entre 40 et 80 euros sur themeforest et qu’il est parfois nécessaire de payer un abonnement récurrent pour bénéficier des mises à jour, cela serait dommage de négliger cet avantage. Gardez cependant à l’esprit qu’en utilisant un thème inclus à votre hébergement, vous n’aurez en principe pas accès au support de son éditeur.

3. Support technique de l’hébergeur

En général, on cherche un hébergeur qui offre le maximum de prestations pour le coût le plus faible possible, et le support est bien trop souvent négligé dans l’équation.

  • Si vous possédez de solides compétences techniques et que vous choisissez un hébergeur qui jouit d’une bonne réputation au niveau de la fiabilité de son infrastructure, vous pouvez éventuellement accepter de baisser vos exigences sur ce point, tout en gardant à l’esprit que vous aurez tôt ou tard besoin de contacter le service client de votre hébergeur.
  • En revanche, si vous débutez avec WordPress et que vous n’avez encore jamais créé un site Internet, privilégiez absolument un hébergeur qui propose des guides/FAQ de qualité et qui jouit d’une solide réputation en matière de support technique.

En dehors de la qualité du support, pensez également à vérifier les horaires d’ouverture ainsi que les moyens de contacter le service client de l’hébergeur que vous retiendrez (téléphone, chat, e-mail, réception, pigeon voyageur, etc.).

4. Espace disque et technologie SSD

Ne tombez pas dans le piège de focaliser votre attention sur ce critère pour choisir votre hébergement WordPress. Dans la plus grande majorité des cas, un hébergement de 20 Go est largement suffisant pour créer un gros site WordPress avec des centaines de pages et des milliers d’articles.

Sur Internet, les images sont compressées et les vidéos sont maintenant hébergées sur des plateformes de diffusion spécialisées comme YouTube ou Vimeo. Cela ne sert donc à rien de choisir un hébergement qui offre plus de 100 Go d’espace de stockage, sauf si vous avez de bonnes raisons d’accorder de l’importance à ce critère.

Je vous conseille en revanche absolument de choisir un hébergeur qui a déjà remplacé les disques durs traditionnels de ses serveurs par des disques SSD, car cette technologie augmente sensiblement la fiabilité et la vitesse de chargement des pages d’un site Internet.

Soyez enfin vigilant lorsque vous comparez des hébergeurs, car certains inscrivent la mention SSD sur leur site et précisent discrètement que cela ne concerne que les fichiers ou que les bases de données MySQL, ou qu’il s’agit encore uniquement d’un cache pour les fichiers fréquemment sollicités. L’idéal est bien sûr d’opter pour un prestataire qui s’engage à vous offrir un hébergement 100% SSD pour l’intégralité de vos fichiers et des bases de données MySQL.

5. Sauvegarde et restauration des sites WordPress

Chaque hébergeur possède ses propres outils et procédures pour sauvegarder et restaurer les fichiers et bases de données de ses hébergements et sites Internet. Voici les critères sur lesquels vous devez être attentifs dans ce domaine :

  • la fréquence des sauvegardes (chaque heure/jour/semaine)
  • la durée de conservation des sauvegardes (1 jour, 1 semaine, 1 mois, etc.)
  • la procédure de restauration (faut-il contacter le support ? Est-ce simple ? Etc.)

Si vous perdez des articles ou des images suite à une fausse manipulation ou le piratage de votre site Internet, vous serez heureux de pouvoir récupérer la situation en quelques clics sans devoir payer un professionnel. Ne négligez pas ce point et prenez le temps de consulter les guides/FAQ des hébergeurs avant de faire votre choix.

6. Limitation du trafic entrant et sortant

Avec le succès grandissant de votre site Internet (ce que je vous souhaite de tout cœur), le nombre de données que votre serveur reçoit et envoie à vos visiteurs va en grandissant.

Lorsque vous choisissez votre hébergeur, surveillez donc attentivement ce point afin de ne pas choisir une offre qui vous limitera dès que votre site deviendra visible et attirera de plus en plus de visiteurs. Le plus simple est tout simplement d’opter pour un hébergeur qui ne limite pas le trafic entrant et sortant.

7. Mémoire, temps d’exécution et ressources allouées

Cela ne sert à rien d’opter pour un hébergeur qui offre un trafic illimité si les ressources allouées à votre site sont complètement bridées…

La mémoire et le temps d’exécution des scripts sont des caractéristiques techniques importantes qui sont malheureusement très rarement mises en évidence par les comparateurs et les hébergeurs:

  • La mémoire dédiée aux scripts PHP (memory_limit dans le jargon) fixe la mémoire maximale qu’un script peut utiliser lors de son exécution. Plus cette valeur est haute, plus vous pourrez donc faire appel à des scripts complexes ou moins bien optimisés.
  • Le temps d’exécution dédiée aux scripts PHP (max_execution_time dans le jargon) détermine le temps maximal d’exécution d’un script, en secondes. Encore une fois, plus cette valeur est haute, plus vous pourrez utiliser des scripts complexes qui prennent du temps à s’exécuter.

Ces données techniques donnent également une indication intéressante sur la politique et l’infrastructure d’un hébergement mutualisé : plus la mémoire et le temps d’exécution alloués aux scripts sont élevés, plus l’hébergeur dispose de serveurs puissants et/ou veille à ne pas mettre trop de sites par serveur.

N’hésitez donc pas à chercher dans les FAQ de votre hébergeur ou à contacter son support si vous ne trouvez pas ces données techniques, car elles sont déterminantes pour le bon fonctionnement de certaines extensions WordPress. Vous testerez par la même occasion la réactivité du support de l’hébergeur que vous convoitez.

8. Optimisations dédiées à WordPress

Les hébergeurs qui se spécialisent pour WordPress proposent en principe des services et des optimisations sur mesure pour WordPress, telle que la possibilité de sécuriser, cloner, restaurer, sauvegarder, ou encore migrer un site WordPress automatiquement.

Comme vous avez sans doute déjà pu le constater, les hébergeurs qui proposent ces fonctionnalités sont néanmoins bien plus chers que les autres. Quel que soit votre budget et vos besoins, gardez aussi à l’esprit que toutes ces opérations peuvent être effectuées manuellement ou grâce à des extensions WordPress souvent gratuites.

9. Versions de PHP et de MySQL/MariaDB supportées

Quel que soit l’hébergeur que vous retiendrez, assurez-vous que ce dernier propose les dernières versions de PHP et de MySQL ou MariaDB pour au moins deux raisons :

  1. Les versions de PHP et de MySQL qui ne sont plus tenues à jour sont obsolètes et vulnérables. J’en profite en passant pour vous rappeler qu’il est important de régulièrement mettre à jour WordPress ainsi que votre thème et vos extensions ;-)
  2. Les dernières versions de PHP et de MySQL sont beaucoup plus performantes.

10. Certificats SSL, CDN et protection Anti-DDoS

Pour terminer, un bon hébergement WordPress doit aujourd’hui impérativement inclure une protection contre les attaques DDoS ainsi que des certificats SSL Let’s Encrypt (gratuit) voire des certificats SSL EV (Comodo/Sectigo, Geotrust, Symantec, etc.) si vous souhaitez créer une boutique en ligne ou que vous possédez une société enregistrée au registre ou la chambre de commerce.

  • Protection Anti-DDoS: les attaques DDoS visent à rendre indisponible un site en saturant son trafic. Comme ces attaques sont de plus en plus fréquentes, un nombre croissant d’hébergeurs propose désormais ce service de protection par défaut.
  • Certificats SSL: les sites dépourvus du protocole HTTPS sont moins bien référencés dans les moteurs de recherche et signalés comme étant non sécurisés par la plupart des navigateurs Internet. Google milite activement pour que cette norme devienne un standard sur Internet.

Certains hébergeurs intègrent ou proposent enfin une option CDN avec leurs hébergements. Le but d’un CDN est (entre autres) de mettre en cache et redistribuer localement le contenu de votre site, ce qui accélère considérablement son chargement dans les zones géographiques éloignées de l’endroit où est hébergé votre site Internet. Si votre hébergeur préféré ne propose pas encore ce service, il reste toutefois possible de rediriger le trafic de votre vers le CDN tiers de votre choix : CloudFlare, OVH, Amazon CloudFront, StackPath ou encore keycdn.

Hébergeurs reconnus pour WordPress

Hébergeurs WordPress généralistes :

Hébergeurs WordPress spécialisés :

Hébergeurs WordPress Cluster (pour les professionnels qui ont besoin d’un site avec de la redondance et du load balancing) :

Au risque de faire grincer certains puristes, je ne recommande pas…

  • WordPress.com (limite les possibilités de WordPress, trop d’options payantes)
  • Hostgator (très mauvaise réputation)
  • GoDaddy (très mauvaise réputation)
  • Bluehost (mauvaise réputation, trop d’options payantes)

En résumé, un bon hébergement WordPress doit…

… absolument:

  • permettre d’installer WordPress automatiquement
  • offrir un support technique de qualité 7j./7
  • permettre de sauvegarder et restaurer facilement des données de votre site
  • proposer les versions les plus récentes de PHP, MySQL/MariaDB
  • favoriser votre succès plutôt que le freiner en ne limitant pas le trafic de votre site
  • inclure une protection sérieuse contre les attaques DDoS
  • inclure les certificats SSL gratuits de Let’s Encrypt

… et idéalement:

  • inclure des thèmes WordPress Premium
  • être rapide (fichiers et bases de données stockés sur SSD)
  • offrir suffisamment de ressources pour les scripts exigeants (mémoire et temps d’exécution)
  • être parfaitement optimisé pour WordPress (cf. point 8 de cet article)
  • offrir la possibilité d’acheter et activer en un clic des certificats SSL EV
  • proposer ou inclure une option CDN

Selon vous, y a-t-il encore d’autres facteurs à prendre en compte pour choisir un bon hébergement pour WordPress ? Les commentaires sont là pour en parler :)

Note: cet article contient des liens d’affiliation pour Infomaniak et PlanetHoster et reflète mon avis personnel. J’utilise avec satisfaction Infomaniak depuis plus de 10 ans pour héberger mes sites et j’ai récemment testé l’hébergement Lite de PlanetHoster. Ce guide a été écrit librement et sans aucune contrainte commerciale. Merci de votre confiance et de votre fidélité.