juin 23

12 comments

Guide pour les nuls: comment choisir son hébergement Web

Cet article s’adresse à toutes les personnes qui souhaitent créer un site Internet. Après l’avoir lu, vous serez en mesure de choisir l’hébergement Web idéal par rapport à votre projet et votre budget. Quel hébergement choisir pour son premier site Internet ? Quels sont les hébergeurs fiables ? Quelle est la différence entre un hébergement mutualisé, un serveur dédié ou encore un VPS ? Vous saurez tout !

Voici les questions que nous aborderons ensemble dans cette formation :

1. Créer un site Internet : comment ça marche ?

Vous avez besoin de 3 choses pour créer un site :

  • Un nom de domaine, comme par ex. : mon-site.com
  • Un hébergement pour stocker vos pages, articles, etc.
  • Un système de gestion de contenu comme WordPress ou Joomla. Cela vous permettra de créer votre site facilement sans aucune connaissance technique.

Le plus simple est de gérer votre domaine chez la même société qui héberge votre site Internet et vos adresses email. Le lien entre votre site, vos emails et votre nom de domaine se fera ainsi automatiquement ? Dans le cas contraire, vous devrez ajuster manuellement la zone DNS de votre domaine pour que ce dernier pointe sur vos hébergements Mail et Web. Si vous débutez, autant éviter cela !

Maintenant que vous avez une vision d’ensemble de ce dont vous avez besoin pour créer un site, il est temps de définir vos besoins afin de choisir l’hébergement qui vous conviendra le mieux.

2. Définissez vos besoins

A. Comment allez-vous créer votre site ?

Il y a deux cas de figure possibles :

  • Vous savez coder et vous souhaitez concevoir votre site de A à Z.
  • Vous souhaitez créer un site sans aucune connaissance en PHP, HTML, CSS, etc.

Si vous êtes dans le deuxième cas, je vous conseille de créer votre site avec WordPress. C’est l’outil de création de sites le plus utilisé au monde et il est parfaitement adapté pour la plupart des projets:

  • Blog avec des articles, photos et vidéos
  • Site vitrine pour une entreprise
  • Boutique en ligne
  • Portfolio
  • CV en ligne
  • Galeries de photos
  • Etc.

Si vous avez un magasin avec de nombreux articles à vendre en ligne, PrestaShop pourrait également être une solution à étudier. En tant que photographe, Koken pourrait également constituer une bonne alternative à WordPress si votre priorité est de partager des galeries de photos. Il existe des centaines d’applications Web qui permettent de créer des sites, des forums, des questionnaires, etc.

Quel que soit votre choix, l’immense majorité des systèmes de gestion de contenu partagent un point commun : ils nécessitent un hébergement Web qui supporte le langage PHP et des bases de données MySQL. Rassurez-vous, il n’est pas nécessaire de savoir de quoi il s’agit pour créer votre site. Cela oriente simplement le type d’hébergement dont vous avez besoin.

B. Quel est l’objectif de votre site ?

Voici trois questions essentielles à vous poser :

  • De quoi allez-vous parler sur votre site ?
  • À qui votre site va-t-il s’adresser ?
  • Quelle valeur allez-vous apporter à vos visiteurs ?

Sans connaître l’objectif de votre site, vous risquez de parler de tout ou de rien et de ne pas attirer beaucoup de monde. Le risque est ensuite de rapidement se démotiver et d’abandonner votre projet, ce qui serait dommage non ?

Prenez donc vraiment quelques minutes pour vous demander comment les gens trouveront votre site via les moteurs de recherche et à quels problèmes ou besoins vous allez répondre.

Ce n’est pas grave s’il existe déjà des sites qui font la même chose que ce que vous souhaiteriez faire. C’est même bon signe, car cela montre qu’il y a de l’intérêt pour votre thématique ! L’essentiel est que cela ait du sens pour vous et que votre approche soit aussi unique que vous l’êtes ??

C. Comment évaluer les ressources dont vous avez besoin ?

À l’image de votre mobile ou votre ordinateur, le serveur qui hébergera votre site vous allouera une certaine puissance afin que votre site s’affiche rapidement, quel que soit le nombre de personnes qui visitent votre site en même temps.

La puissance d’un hébergement s’exprime essentiellement par ces variables :

  • Le temps d’exécution maximum alloué à vos scripts
  • La quantité de mémoire vive allouée à vos scripts
  • Le type de disque utilisé pour stocker les fichiers et bases de données
  • La puissance brute du serveur (processeur, mémoire vive)
  • L’infrastructure réseau de l’hébergeur

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, il n’est pas nécessaire d’avoir un hébergement ultra puissant pour gérer un million de visiteurs par jour si votre site est bien développé et optimisé ? Deux variables importantes déterminent la puissance dont vous avez besoin :

  • Le trafic de votre site (le nombre de personnes qui se connectent simultanément)
  • Le nombre de requêtes des pages les plus fréquentées et leur complexité

Si vous débutez et que tout cela vous semble être du chinois, je vous recommande de choisir un hébergement mutualisé de base en vérifiant que l’hébergeur que vous retiendrez permette de le faire évoluer facilement, par exemple vers un VPS ou un serveur cloud.

D. Quel type d’hébergement choisir ?

S’il s’agit de votre premier site Internet, je vous recommande de choisir un hébergement mutualisé. Ce terme obscur veut tout simplement dire que les ressources de votre serveur (le processeur et la mémoire) seront partagées avec des centaines de sites Internet, dont le vôtre. Selon les sites et les hébergeurs, ce type d’hébergement est largement suffisant et vous n’aurez jamais besoin de le faire évoluer vers une solution plus puissante.

Si vous avez déjà un site Internet sur un hébergement mutualisé et que votre hébergeur vous invite régulièrement à optimiser votre site sous peine de le suspendre, c’est qu’il est temps de migrer vers un hébergement plus puissant avec des ressources entièrement dédiées à votre site. Deux solutions s’offrent à vous :

  • Le serveur virtuel privé (VPS)
  • Le serveur cloud

La grosse différence entre ces deux solutions est que le VPS est un serveur dont les ressources sont allouées entièrement à un nombre limité de sites Internet de manière virtuelle alors que le serveur cloud puise ses ressources de manière décentralisée, dans le cloud. Autrement dit, les ressources d’un VPS sont limitées à un serveur physique alors que celles d’un serveur cloud peuvent augmenter sans aucune limite selon l’évolution de vos besoins ! À choisir, vous avez donc meilleur temps d’opter pour un serveur cloud, d’autant plus que cette solution est plus économique qu’un VPS ou encore un serveur dédié.

Selon le succès et l’optimisation de votre site, il peut arriver que vous ayez besoin d’un hébergement encore plus puissant qu’un VPS ou un serveur cloud. Dans ce cas, deux solutions s’offrent à vous :

  • Le serveur dédié ultra vitaminé
  • L’hébergement très haute disponibilité

Un serveur dédié survitaminé vous permettra d’obtenir des performances encore légèrement supérieures à un serveur cloud, mais ne pourra pas faire de miracle si vous devez garantir la disponibilité de votre site en permanence, quoi qu’il arrive et quel que soit le nombre de visiteurs qui accèdent à votre site. Dans ce cas, vous serez obligé d’opter pour un hébergement très haute disponibilité ou une solution de type PaaS (plateforme en tant que service) qui permet de créer un environnement avec des répartiteurs de charge et plusieurs serveurs cloud synchronisés et localisés dans des datacenters distincts. Ce type d’hébergement implique normalement un contrat SLA personnalisé selon vos besoins qui garantit une disponibilité totale de votre infrastructure sous réserve de conditions clairement précisées.

3. Choisissez un hébergeur

Maintenant que vous savez de quel type d’hébergement vous avez besoin, il est temps de choisir un hébergeur. Comme ce dernier s’occupera de l’infrastructure de votre hébergement et de la gestion de votre nom de domaine, il important de choisir une entreprise fiable et sérieuse sur le long terme.

A. Quels sont les critères de différenciation essentiels ?

Il existe tellement d’hébergeurs et de prix différents que choisir son hébergeur peut devenir un véritable casse-tête, d’autant plus qu’il est facile de douter de l’objectivité des tests et des comparatifs d’hébergeur bien établis dans le domaine. Raison pour laquelle je vais m’efforcer de vous donner les indicateurs les plus importants pour que vous puissiez faire votre propre choix sans devoir suivre aveuglément les recommandations d’acteurs souvent payés pour positionner en première position un hébergeur plutôt qu’un autre.

Contrairement à ce que vous pourriez penser, les critères suivants ne sont pas décisifs, car presque tous les hébergeurs les incluent dans leur offre ou les proposeront à court terme :

  • Certificats SSL gratuits
  • Protection Anti-DDoS
  • Taille de l’espace disque disponible
  • Technologie SSD pour les fichiers et bases de données
  • Sauvegarde journalière des fichiers et bases de données
  • Support de technologies comme Node.js, Ruby, Litespeed ou encore MariaDB

En revanche, les quatre critères suivants ne changent pas dans le temps et sont décisifs :

– L’efficacité et la disponibilité du support

Vous aurez tôt ou tard besoin de contacter votre hébergeur : pour activer une technologie requise par une application Web, pour une question technique ou encore pour comprendre pourquoi votre site est lent ou ne fonctionne plus. Quel qu’en soit la raison, il est fondamental de pouvoir facilement contacter son hébergeur et de recevoir une aide utile et efficace.

À mon sens, la réputation du support d’un hébergeur est le point le plus important pour faire son choix ! Raison pour laquelle les gros hébergeurs établis comme OVH, GoDaddy ou 1&1 ne sont pas forcément les meilleurs choix, car leur support est souvent débordé devant la masse de clients à gérer.

– L’évolutivité des hébergements

La technologie et les langages de développement évoluent de plus en plus rapidement, et il est essentiel de s’engager avec un hébergeur qui s’investit dans la recherche et le développement de ses produits. Observez donc le blog et les publications des hébergeurs sur les réseaux sociaux afin de vérifier que cela bouge régulièrement.

Pour ce critère, les acteurs importants auront tendance à bénéficier de plus de ressources que les petits hébergeurs pour la recherche et l’innovation, mais ils seront aussi freinés par la taille de leur parc de serveurs à maintenir et mettre à jour.

– Les ressources allouées à votre hébergement

Pour un hébergement mutualisé, la quantité de mémoire vive (memory_limit) et le temps d’exécution (max_execution_time) alloués à vos scripts révèlent la puissance que vous aurez à votre disposition. Malheureusement, ces informations sont rarement mises en valeur et vous devrez souvent aller consulter la base de connaissances ou le support de l’hébergeur pour les obtenir.

À titre d’indication, les valeurs suivantes sont excellentes :

  • 300 secondes (temps d’exécution)
  • 1280 Mo de RAM (mémoire)

Ce comparatif peut vous aider à comparer ces deux variables.

– La performance et la fiabilité de l’infrastructure

Aucun hébergeur n’est à l’abri de graves pannes sur ses infrastructures, quelle que soit son expérience ou sa taille. Il est de plus extrêmement difficile d’évaluer ce critère, car les hébergeurs ne mettent forcément pas en évidence la liste de leurs pannes dans le temps. En revanche, un hébergeur qui subit des pannes qui touchent un grand nombre de clients à répétition ne pourra pas contenir longtemps les retombées négatives sur des communautés comme Twitter, Reddit, Quora, où il est très difficile de censurer les retours de véritables clients exaspérés.

B. Comment être sûr de choisir un bon hébergeur ?

Essayez autant que possible de vous baser sur des informations objectives :

  • Les ressources allouées aux hébergements Web (mémoire et temps d’exécution)
  • Le blog de l’hébergeur (est-ce que cela bouge ?)
  • Le compte Twitter de l’hébergeur (pannes, clients frustrés, réactivité, etc.)
  • Le support (essayez de le contacter plusieurs fois et jugez par vous-même)
  • Les avis Facebook (ils ne peuvent pas être censurés)
  • Les avis Google (ils ne peuvent pas être censurés)

C. Quels sont les principaux hébergeurs Web réputés ?

Voici des hébergeurs qui jouissent d’une excellente réputation :

Les hébergeurs suivants offrent souvent des tarifs plus compétitifs, mais gèrent des centaines de milliers de clients. En cas de questions ou de problèmes avec votre site, il faudra donc vous armer de patience :

  • OVH
  • GoDaddy
  • 1&1
  • Bluehost
  • Hostgator

D. Existent-ils des hébergements gratuits et sans publicités ?

Oui, mais c’est une fausse bonne idée ?

Héberger un site implique une infrastructure coûteuse ainsi que de solides compétences techniques. En optant pour une solution d’hébergement 100% gratuite, vous n’avez donc aucune garantie par rapport à la disponibilité, la performance et la sécurité de votre site. De plus, un hébergeur gratuit peut fermer du jour au lendemain ou perdre la totalité de vos données sans la moindre sauvegarde sous le coude.

Il existe cependant deux exceptions à cette règle :

  • Infomaniak offre la possibilité aux étudiants de bénéficier d’un hébergement gratuit pendant toute la durée de leurs études. Il s’agit de leur hébergement Web + Mail phare et vous disposez ainsi d’une solution professionnelle pour votre site. En savoir plus
  • L’hébergement World Lite de Planethoster permet de débuter sur Internet avec un véritable nom de domaine et tout ce dont vous avez besoin pour créer un site (PHP, bases de données, etc.). Moins complète et puissante que celle d’Infomaniak, cette offre a tout de même l’intérêt d’être ouverte à tout le monde. En savoir plus

Si vous connaissez d’autres offres de ce type, n’hésitez pas à en parler dans les commentaires ?

4 . Partagez votre choix dans les commentaires

Dites-moi dans les commentaires :

  • Quel hébergeur vous avez choisi (Infomaniak, OVH, etc.).
  • Pour quel type d’hébergement vous avez opté (mutualisé, VPS, etc.).
  • Comment vous avez pris cette décision.
  • Si vous êtes satisfait de votre choix.

J’espère vraiment que cet article vous a aidé. N’hésitez pas à le partager si vous pensez qu’il peut aider d’autres personnes à choisir leur hébergement Web ?

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked

  1. Bonjour,

    Merci pour votre article !

    Cependant, j’ai besoin de vos conseils concernant mon projet de site.
    Je me lance dans le recrutement et je souhaite créer une plateforme en ligne pour exposer des profils de candidats avec leur CV et PORTFOLIO de façon à ce qu’ils soient visibles par les recruteurs. Il s’agirait d’une plateforme de mise en relation.

    Cependant, comme je suis débutante dans la création de site web, j’ai du mal à identifier quel type d’hébergement et quelle formule prendre par rapport aux stockages, bases de données, hébergement mutualisé ou dédié, etc.

    Certes, le nombre de visiteurs (candidats et recruteurs) dépendra du succès du site mais peut-être pourriez-vous m’éclairer sur le type d’hébergement pour commencer cette activité svp ?

    Je vous remercie d’avance !

  2. Bonjour Thomas,
    Merci pour cet article très intéressant pour les non-initiés. Je suis, comme les personnes des autres commentaires, à la recherche d’un hébergeur pour la création d’un site pour un restaurant et je suis en plein flou. Infomaniak semble être une bonne solution mais en cherchant sur le web j’ai vu aussi que EX2 était très bien noté et avait un support technique hyper réactif très apprécié de ses clients. Ils proposent un hébergement mutualisé de base à 3,95€ par mois, et une « solution WordPress » à 7,99€.
    Pouvez-vous me donner votre avis sur cet hébergeur ? est-ce que leurs formules signifient qu’avec l’hébergement mutualisé on ne peut pas utiliser WordPress ?
    Enfin, que pensez-vous du fait d’utiliser un CMS tel que Joomla plutôt que WordPress ?

    En résumé, que me conseillez-vous ? :)
    D’avance, merci infiniment du temps que vous accorderez à ma demande.
    Bien à vous
    Vinciane

    1. Bonjour Vinciane,

      Je n’ai jamais testé EX2. Le plus simple est de tester et de vous faire votre propre opinion :) Infomaniak reste une valeur sûre en termes de support et de performance.

      Leur hébergement mutualisé à 3,95 euros / mois semble convenir pour WordPress, aucun souci à ce niveau. Sincèrement je ne comprends pas tellement la différence entre leur hébergement CMS et le mutualisé normal. Le plus simple est de les contacter pour leur poser la question :) Attention aux prix plancher en matière d’hébergement, car cela indique souvent que vous devrez tôt ou tard prendre une solution plus sérieuse dès que votre site commencera à attirer du trafic. Cela convient en revanche parfaitement pour débuter.

      Pour le CMS, je vous recommande sans la moindre hésitation WordPress. Joomla est beaucoup plus compliqué et moins flexible que WordPress.

  3. Bonjour Thomas,

    Votre article est très intéressant. J’écume le web, car je n’y connais rien, à la recherche d’informations sur les hébergeurs permettant d’utiliser WordPress.

    J’avoue que très souvent Infomaniak occupe la première place du podium avec son offre Mail+Web et diverses fonctionnalités de sécurité qui me conviennent. Mais je suis effrayé par le nombre sites créables et par le nombre d’adresses mails.

    J’ai vu qu’il proposait une option web sans mail. Je ne comprends pas ce que ça signifie. Est-ce que ça veut dire qu’aucun moyen de communication n’existe du site vers l’extérieur ? Qu’il n’y a même pas un onglet contact. Un peu comme celui que vous proposez en bas de votre page ?

    Je vous remercie pour votre réponse,

    Jp

    1. Bonjour, leur offre web sans mail n’empêche pas de créer une page avec un formulaire de contact :) Si vous prenez le nom de domaine chez infomaniak, vous pourrez même avoir une adresse email gratuitement.

  4. « les gros hébergeurs établis comme OVH, GoDaddy ou 1&1 ne sont pas forcément les meilleurs choix, car leur support est souvent débordé devant la masse de clients à gérer. » Je suis parfaitement d’accord avec vous. Généralement, les blogueurs ne cessent de parler des gros hébergeurs et n’encouragent pas les « petits » ou ceux qui viennent de se lancer sur le marché, mon hébergeur actuel n’est pas vraiment connu mais je suis satisfaite surtout par leur assistance.

  5. Bonjour Thomas.
    Votre article est très intéressant. Merci également pour la possibilité de pouvoir poser des questions, pour les personnes comme moi pas très futées en technologie mais qui veulent tout de même réussir dans ce domaine.
    Je veux ouvrir une boutique en ligne pour mon business, mes clients cibles sont le moyen orient et l’Afrique. Mais le soucis est que j’habite au Liban et ne connais aucun hébergeur Web de confiance, et j’ai peur qu’ils ne soient pas compétents. Pensez-vous que je peux utiliser Infomaniak ? Le manque de proximité est il un problème?
    merci pour votre réponse.
    Suzanne

  6. Bonjour Thomas.

    Merci beaucoup pour cet article complet que j’ai lu très attentivement.

    Je souhaite créer un site e-commerce dont je ne connais absolument pas le trafic prévisionnel moyen, qui dépendra bien sûr de la réussite de ce projet. Il y aura environ 10 à 20 articles en simultanée sur mon site.

    Certaines personnes me déconseillent l’hébergement OVH Pro mutualisé, notamment pour des raisons de chargement de pages trop long.

    Sachant que je n’y connais rien en informatique et que je ne serai pas capable de gérer la maintenance moi-même, n’est-ce pas malgré tout la solution la plus raisonnable pour un début d’activité?

    Faire gérer la maintenance d’un site par un prestataire représente un coût très important qu’il me sera difficile d’inclure dans mes dépenses, au moins au début. Or il me semble que pour toute autre type d’hébergement que le mutualisé, il faut prévoir un prestataire qui puisse gérer toute cette partie?

    Sachant aussi que je souhaite utiliser les influenceurs dans ma stratégie, que se passera t-il si je suis en mutualisé si le pic de trafic augmente brusquement? J’ai aussi beaucoup lu que le service client OVH n’est pas joignable facilement…

    Par ailleurs, si je souhaite changer d’hébergement une fois que les finances le permettront, cela sera t-il facilement réalisable sachant que je souhaite utiliser WordPress? Cela sera t-il cher?

    Un ami me propose aussi de faire l’hébergement sur un serveur qu’il a chez lui, sur lequel il héberge aussi deux de ces sites. Cette solution comporte-t-elle des risques ou est-ce un choix à considérer?

    Bref, comme vous le voyez, le choix d’un hébergement n’est vraiment pas simple pour les non-initiés!

    Merci d’avance de vos conseils éclairés,
    A bientôt

    1. Bonjour, OVH est un hébergeur reconnu mais le souci c’est que c’est une énorme entreprise. Personnellement, je vous recommande d’aller chez Infomaniak avec vos hésitations : ils ne limitent pas le trafic et leur hébergement Web + Mail de base vous permettra d’aller déjà très loin sans être embêté à cause du succès croissant de vos activités en ligne. Pour l’auto-hébergement, c’est une option intéressante si votre ami est vraiment compétent et qu’il met régulièrement à jour son infrastructure… c’est un métier.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}