En février dernier, Opera Software a fait l’objet d’une offre de rachat de 1,2 milliard de dollars par le fond chinois Golden Brick Silk. Ce dernier est composé d’investisseurs privés, comprenant notamment Beijing Kunlun Tech, un éditeur de jeux pour mobile, et Qihoo 360, un éditeur d’antivirus.

Opera, un navigateur tourné vers le mobile

Source: Google Trends (mai 2016)
Source: Google Trends (mai 2016)

Avec Chrome, Safari, Edge et Firefox, Opera fait partie des navigateurs Internet les plus utilisés au monde. Développé par la société norvégienne Opera Software, Opera a vu le jour en 1994 et il est aujourd’hui disponible sur Windows, Mac, Linux, Android, Windows phone et iOS. Fin 2015, Opera était utilisé par 281 millions d’utilisateurs sur mobile et 59 millions ordinateurs (source: theguardian.com).

Un rachat qui traduit une nouvelle orientation

Opera Software est sur le point de se faire racheter par un fond d'investissement chinois.
Opera Software est sur le point de se faire racheter par un consortium chinois.

La demande de rachat d’Opera s’inscrit dans la volonté de la Chine d’étendre son indépendance logicielle et elle illustre une tendance de fond du pays qui souhaite échapper à la mainmise des multinationales américaines sur Internet.

Comme l’a précisé Lars Boilesen, CEO d’Opera, ce processus de rachat a été initié par les actionnaires et il ne s’agit pas d’une décision interne (source: techcrunch.com). Le conseil d’administration d’Opera a recommandé aux actionnaires d’accepter l’offre du consortium chinois (source: theguardian.com) et cette dernière a jusqu’au 24 mai prochain pour obtenir l’accord des actionnaires majoritaires (90% des parts). Le rachat d’Opera devra finalement encore être approuvé par les autorités américaines et chinoises.

Rappelons qu’Opera Software a récemment introduit un service VPN gratuit et illimité dans la version de son navigateur dédié aux développeurs (en savoir plus). Ce service permettra aux utilisateurs de cacher leurs habitudes de navigation, de contourner les pare-feu et d’accéder aux contenus bloqués dans certains pays, et de protéger sa vie privée sur les Wifi publics. Voilà qui devrait plaire au gouvernement chinois et faire avancer l’acceptation du rachat d’Opera me direz-vous… mais la situation est sous contrôle nous dit Lars Boilesen, CEO d’Opera, car ce service VPN est déjà fourni par une entreprise chinoise (source: http://www.reuters.com). Nous voilà rassurés.

Vivaldi est la meilleure alternative à Opera. Il se base aussi sur Chromium et supporte toutes les extensions du Chrome Web Store.
Vivaldi est la meilleure alternative à Opera. Il se base aussi sur Chromium et supporte toutes les extensions du Chrome Web Store.

D’après Jon Stephenson von Tetzchner, ex-CEO d’Opera, l’équipe à la tête d’Opera Software aurait changé de cap et cette nouvelle orientation ne serait malheureusement plus au service de sa communauté et des contributeurs qui ont aidé à concevoir Opera. Raison pour laquelle il a décidé de lancer son propre navigateur en 2015: Vivaldi. À l’instar d’Opera et de Chrome, Vivaldi se base sur Chromium et supporte nativement toutes les extensions du Chrome Web Store. C’est la meilleure alternative à Opera.

Firefox, le navigateur qui respecte votre vie privée

En lisant mes récents articles concernant les navigateurs Internet, vous avez probablement compris qu’il est difficile de choisir un navigateur performant qui respecte vraiment votre vie privée. Dans ce domaine, Mozilla Firefox reste la meilleure option à privilégier. Si vous recherchez la performance, il faudra décider à qui vous souhaitez partager vos préférences de navigation: le gouvernement chinois (Opera) ou le gouvernement américain (Chrome, Internet Explorer et Edge, Safari).

Et vous ?

  • Quel navigateur Internet utilisez-vous et pourquoi ?
  • Continuerez-vous à utiliser Opera si son rachat aboutit ?
  • Est-ce que le respect de vos préférences de navigation est important à vos yeux ?

Voici d'autres astuces et guides à explorer